mercredi 4 juillet 2007

Raid de la SIMCA 1000 Samedi 30juin Dimanche 1Juillet


Raid en boucle pendant deux jours sur les crêtes du Valromey dans l' Ain de Champagne à Champagne, avec nuit à la ferme de Retord.
MP,Marc,Jacques,Gilles,Cédrik,Benoit,Christophe M et magouaille
95km et 2900m +
Niveau 7/10
organisé par le club en interne
Après un départ tardif, vers 14h30 le samedi et une première ascension vers le premier col "de Lébe"avec un positif de 600m entre goudron et chemins de plus en plus étroits,et quelques piqûres d' abeilles, il fallait se rendre à l' évidence, impossible de s' arrêter pour prendre un mousse à la ferme Guichard, le chrono tourne trop vite....
La crête ouest de la boucle commence par une piste très rapide pour descendre par un chemin rapide avec quelques murs, sur le col de Cuvillat à 1070m.La suite du parcours semblait facile sur la carte...mais les tracteurs forestiers ont eu raison du sentier originel, en laissant des piscines de boue ici et là... surprise immense de se retrouver au même col de Cuvillat après une heure d' efforts ! La raison nous emmena à La Jora par la route forestière, où Michel nous ouvrit spontanément son robinet d' eau fraîche..celui même qui avait abreuvé 600 gendarmes parachutés pendant la sécheresse de 1976..Nous étions au niveau du col de la cheminée, au pied de la dernière " grimpette " de la journée, 19h30 à la montre, et plus de 300 positif à monter. "Gollet Belon" par le chemin goudronné et "Très Mas Curty" en ouverture des pistes du haut plateau...le froid devient mordant et la fringale bien là... après avoir rendu folle un troupeau de 80 génisses, Cédrik, le PRION, mène la danse jusqu' aux Solives...la soupe est proche et le refuge se cache derrière une colline qu' il faut rejoindre en hors piste dans une vaste combe...il est 21h30 !!!
Dimanche, départ à 9h 30, sandwichs en poche et un cuire fessier endolori. Le ciel est bleu et le panorama s' ouvre rapidement sur les Alpes, il nous quittera pas jusqu' au top du raid; le Grand Colombier. Après avoir passé le crêt du Nû à 1350m, la descente est franche jusqu' à la croix du Terment. Les Plans D' Hotonnes sont là à 2km...Planvanel est passé sans erreur de nav...et le col de Richemond est atteint après une piste barrée de saignées d' écoulement..idéales pour la "Kangourou attitude".
Tout droit, jusqu' à la "ferme d' en Haut" par une montée régulière en sous bois. On se projette déjà à casse-croûter au bar du Colombier..il est midi et Christophe se réjouit trop vite en lisant la carte...."Sur Lyant" est atteint après une rampe goudronnée verticale et la dernière crête s' ouvre devant nous, le sommet est en ligne de mire, majestueux avec son sommet herbeux. Le chemin se montre vite trialisant avec plusieurs portages et des sections" on ne peut plus aériennes". Le bar est rejoint vers 14h30 et il est en vente et fermé ! Le fond de gourde de vin blanc est finie , les gâteaux sec de MP dévorés et la croix sommitale nous attire...1525m photo venteuse et un grand coup de chapeau à tous ! Devant nous 1100m de descente intégrale en 1 heure prévue...Benoit est déchaîné et flashé à 65km sur le bas coté du goudron qui nous ouvre la gorge de descente. Le " gazon " sommital est descendu tous freins serrés...impensable en cas d' herbe mouillée....Jacques arrive plus fatigué que si il l' avait fait en montant !
Puis "single" étroit dans la forêt...et Cédrik essaye...mais n 'arrive pas à tourner ...d' abord freiné par une bonne grosse branche bien feuillue, il vient taper contre une souche...mais reste sur le vélo ! Son disque avant vaporise le peu d' eau qui reste dans son camel ! Benoît a decidé de ménager son vélo...tout droit avec le moins de contact possible avec sol ! Les pièges sont nombreux: portions avec de gros rochers, ruisseau détourné dans le chemin...Soulagé d' être TOUS sorti sein et sauf....le Munet nous offre sa fontaine. Il est plus de 17h quand l' orage nous cueille aux portes de Champagne en Valromey.